• À LA RECHERCHE DE SOI-MÊME

    À LA RECHERCHE DE SOI-MÊME

     

    À LA RECHERCHE DE SOI-MÊME

     

     

    CHRONIQUE PSYCHOLOGUE

    Geneviève Lapointe

    Psychologue

    genevievelapointepsychologue@videotron.ca

     

    Notre vie est souvent vécue comme une succession interrompue d'actions : une activité est à peine achevée qu'une autre s'ajoute. Nous organisons un tourbillon qui ne favorise pas la réflexion. Notre attention est portée sur l'extérieur : les choses à faire. Même si nous croyons penser à nous à travers la qualité de l'alimentation, l'exercice, les centres de santé et autres, une seule question doit être posée : est-ce que je nourris mon intériorité? La période de vacances, ce moment obligé d'arrêt, pourrait favoriser la réflexion qui fait l'objet du présent texte.

     

    Voyons donc les bénéfices qu'il y auraient à cesser quelque peu les actions tournées vers l'extérieur pour être plutôt actifs vers l'intérieur (la réflexion). Vous voilà déjà en train de déjouer une habitude qui est de s'activer pour s'activer. Dans cette démarche, pour pouvoir atteindre une sensation de liberté et de plaisir pleinement satisfaisant, il est nécessaire de comprendre les entraves que l'on porte en soi et qui nous empêchent d'atteindre le bonheur à l'intérieur de nous. Cet exercice peut se faire seul dans le calme ou à travers des discussions sincères avec des amis ou au cours d'une psychothérapie. Il doit se répéter et porte fruit au fil du temps.

     

    Pour ce faire, vous devrez découvrir les besoins cachés sous les différentes émotions (même celles que l'on qualifie de négatives, car en réalité, elles sont toutes valables et nous parlent franchement de qui nous sommes si nous les écoutons bien). Par exemple, un besoin de reconnaissance peut se cacher sous une colère et un désir de tout décider. C'est l'étape qui demande un peu de courage car il faut se regarder avec lucidité. Vous serez de plus en plus gratifié de vous occuper de vous (et de ce besoin d'une manière plus appropriée) et votre confiance en vous augmentera. Vous aurez le sentiment qu'une partie de vous reprend vie et vous revitalise complètement. Vous vivrez alors un égoïsme sain qui conduit à être l'auteur d'une vie satisfaisante (ne pas confondre avec l'égocentrisme).

     

    Vous serez en mesure de mieux interpréter les moments où vous êtes tenté de faire des reproches aux autres car vous verrez mieux votre contribution au conflit plutôt que de faire porter essentiellement le blâme à l'autre. Par la même occasion, vous verrez mieux vos activités anesthésiantes : sur-consommation, alcool, travail, etc. (c'est-à-dire, celles qui vous permettent d'oublier vos émotions difficiles à ressentir) et pourrez mieux combler vos besoins sous-jacents. Cette réflexion va dévoiler la personne que vous voulez être. Nous ne sommes pas ici dans un mode de recherche de la perfection ou d'une manifestation de la compétitivité, mais simplement dans une volonté d'être soi-même et ce d'une façon satisfaisante et durable!

     

    « COMMENT AIDER UN PROCHE SANS Y LAISSER SA PEAUVIE DE COUPLE... FAUT-IL TOUT DIRE? »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Juin à 17:01

    COMMENTAIRES CENTERBLOG:

     

    dada1956 le 21/07/2016

    super jadore 

    http://dada1956.centerblog.net

     

    Dominique le 22/07/2016

    Article très intéressant Etre soi-même c'est hyper important, en accord avec soi !

    Bon vendredi et dans la foulée bon W.E.

    Gros bisous amicaux - Dominique 

    http://domino.centerblog.net

     

    le-coin-de-verdure-d-andrea le 23/07/2016

    j'ai la même bannière quelque part 

    c'est une amie qui me lavait faite 

    brigitte , peut être que vous connaissez 

    elle est adorable

    je vous demande en ami 

    libre a vous c'accepter ou pas 

    Andréa 

    http://le-coin-de-verdure-d-andrea.centerblog.net



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :