• LA NOURRITURE PSYCHIQUE VERSUS LE POISON PSYCHIQUE

    LA NOURRITURE PSYCHIQUE VERSUS LE POISON PSYCHIQUE

     

    LA NOURRITURE PSYCHIQUE VERSUS LE POISON PSYCHIQUE

     

     

    L'EGO. Le mot ego en est un qui sert à désigner le moi. Il fait référence à la partie de l'esprit la plus personnelle, la plus orientée vers l'intérieur. L'ego est l'âme spirituelle profonde qui détermine l'état mental et les émotions. C'est l'ego qui détermine l'état mental et les émotions. C'est l'ego qui détermine notre attitude envers nous-même et envers les autres. C'est encore lui qui nous fait agir de façon spécifique. C'est, et de loin, la partie la plus sensible de notre structure philosophique et psychologique. Une fracture ne met que quelques semaines à guérir; un ego blessé ne guérira peut-être jamais.

     

    La nourriture Psychique est une nourriture mentale qui fait que nous nous sentons bien dans notre peau. Elle exerce une influence positive sur notre sentiment de valeur personnelle et fait que nous nous sentons importants, utiles et nécessaires. Des manifestations affectives telles que les éloges, marques d'appréciation et de respect constituent une forme de nourriture psychique...

     

    Le poison psychique, quant à lui, est tout ce qui n'est pas l'alimentation psychique. Il est fait de la somme des remarques et des gestes posé en vue d'amener quelqu'un à se sentir insignifiant, inutile, mauvais, stupide et inférieur. Des remarques négatives sont du poison psychique...

     

    Effets résultants de la dispensation de nourriture psychologique : Dispensée avec sincérité, la nourriture psychique entraîne l'amour et le soutien des proches... En d'autres termes, elle favorise la réussite.

     

    Effets résultants de la dispensation de poison psychologique : Le poison psychique entraîne toujours des résultats négatifs... le poison psychique est la cause première de la violence physique, des meurtres.

     

    ... Ce que les gens désirent, et qui peut améliorer le rendement de chacun de leurs actes, c'est l'éloge, l'encouragement, les récompenses, l'appréciation et les paroles réconfortantes.

     

    ... Il n'y a peut-être rien qui cause plus de tort aux gens physiquement que de se faire rabaisser psychologiquement.

     

    ... Louangez l'intelligence, les suggestions, les idées de chaque personne que vous rencontrez...

     

    ... Les cyniques que vous connaissez riront peut-être de vous, en disant que vous êtes stupide de suivre cette règle de « louanger les gens pour leur intelligence », mais ils sont plutôt à plaindre. S'ils trouvent leur satisfaction à humilier les gens, laissez-les s'amuser à se faire de plus en plus distancer.

     

    ... Ce sont les félicitations et on les dépréciations qui produisent des résultats positifs.

     

    Faire face à la dépréciation.

     

    1.Acceptez les critiques comme une preuve de vos progrès.

    2.Ne combattez jamais les critiques.

    3.Ayez pitié de ceux qui déprécient. Les dénigreurs professionnels, les pauvres types qui cherchent la bête noire partout sont des gens malades. Ceux qui vous critiquent sont envieux, jaloux et remplis de haine d'eux-mêmes... ... En fin de compte, les dépréciateurs ne font que se déprécier eux-mêmes. Prenez réellement en pitié des fauteurs de trouble qui cherchent à vous nuire : toute leur conduite tend à prouver qu'ils sont malades.

     

    ... Ne perdez ni votre temps, ni vos efforts, ni votre énergie à essayer de vous venger de ceux qui vous calomnient... Tôt ou tard, ceux qui brisent les lois de l'esprit se détruiront eux-mêmes pour toutes leurs actions...

     

     

    ... N'essayez jamais, absolument jamais, d'obtenir vengeance, car celle-ci vous rabaisse au niveau de ceux qui vous harcèlent.

     

    LA MAGIE DE VIVRE SES RÊVES

    DAVID J. SCHWARTZ

     

    « LE DÉPRÉCIATEURLE JOUR OÙ JE ME SUIS AIMÉE POUR DE VRAI »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :