• LES PLUS HAUTS ARBRES DE LA PLANÈTE SONT MENACÉS

    Image associée

      Les Éditions Ariane
     

    LES PLUS HAUTS ARBRES DE LA PLANÈTE SONT MENACÉS

    http://bit.ly/1sdqZWT

    La Tasmanie abrite dans ses forêts pluviales certains des arbres les plus hauts de la planète. Ses paysages et sites archéologiques exceptionnels sont tellement nombreux qu’un quart de l’île est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

    En juin 2013, après moult réclamations de l’Unesco, le gouvernement australien a agrandit de 170 000 hectares l'aire protégée pour arriver à un total de 1,58 million d'hectares.

    Mais aujourd’hui la donne a changé : le chef du nouveau gouvernement Tony Abbott estime que «l’environnement est fait pour l’homme». Selon lui l’Australie «a trop de forêts protégées» et il souhaite amputer le site du patrimoine mondial de 74 000 hectares.

    Les groupes écologistes australiens contestent farouchement cette décision touchant une zone recouverte à 90% de forêt vierge intacte.

    Protestons auprès du premier ministre Abbott qui ne fait que peut de cas du patrimoine de l’humanité, en signant la pétition au http://bit.ly/1sdqZWT

    Pour en savoir plus sur les enjeux entourant une des rares zones de forêts pluviales vierges encore protégées de l'exploitation humaine destructrice, voir http://bit.ly/1sdrVdK

    Voir aussi cette vidéo de 2 minutes 47 sec faisant découvrir les trésors uniques de la faune et de la flore de Tasmanie...

    http://youtu.be/VhX2Wm3CjV0

    Il faut vraiment la participation de BEAUCOUP de monde pour stopper le massacre annoncé, car les pressions pour monnayer ce joyau de la nature sont très fortes depuis le 17 mars dernier tel qu'expliqué dans l'article suivant...

    Tasmanie: permis d'abattre
    http://bit.ly/1lEhvCz

    Les Libéraux ont remporté les élections au Parlement de l'Etat ce week-end. Et ils aiment le plan de Tony Abbott: mettre à disposition 74 000 hectares de forêt pluviale protégée pour l'exploitation forestière. Une victoire sans appel : en Tasmanie les Libéraux ont remporté au moins 14 sièges sur les 25 que comptent le parlement de l'Etat ce week-end, et c'est donc le Libéral Will Hodgman qui devient le nouveau Premier ministre de cet Etat qui vote traditionnellement pour les Travaillistes. À Canberra, la nouvelle a particulièrement réjoui le Premier ministre australien libéral, Tony Abbott, qui a désormais les coudées franches pour relancer l'exploitation forestière en Tasmanie. Le Premier ministre veut retrancher 74 000 des 170 000 hectares de forêt tasmanienne inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, pour les mettre en exploitation. Will Hodgman a déjà annoncé qu'il va rouvrir aux tronçonneuses ces hectares de forêt pluviale tempérée, l'une des dernières au monde. « Nous avons suffisamment de parcs nationaux, nous avons suffisamment de forêts protégées de l'exploitation », estime Tony Abbott, qui promet « une renaissance de l'exploitation forestière » en Tasmanie.

    * * *

    La destruction des forêts dans le film Avatar de James Cameron pâlit en comparaison de ce qui se passe en Tasmanie...

    Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que le reste des forêts non protégées de cette île subit déjà un assaut impitoyable de la part de l'industrie forestière qui, là comme ailleurs dans le monde, s'acharne à tout raser pour remplir les poches de quelques milliardaires au cœur de pierre.

    Pour mieux comprendre, lire...

    LA DÉFORESTATION EN TASMANIE : UN CARNAGE ÉCOLOGIQUE
    http://bit.ly/1lEhMFG

    Au large de l’Australie, la Tasmanie abrite encore des forêts primaires à la biodiversité exceptionnelle. Longtemps oubliée, cette île de la taille de l’Irlande est un paradis de la nature. Son eau a même la réputation d’être la plus pure du monde.

    Tout le long de la côte orientale s’égrainent des noms français. Ce sont eux qui, les premiers, ont décrit les forêts de cette île verte et sauvage. Deux cents marins et scientifiques envoyés par Louis XVI ont accosté en Tasmanie. Aujourd’hui, la forêt en Tasmanie est exactement comme les Français l’ont trouvé il y a 200 ans. En fait, elle était déjà comme ça lorsque les aborigènes sont arrivés sur cette petite île il y a 10 000 ans.

    Derrière ces forêts cartes postales, une destruction planifiée est cachée aux touristes. Ce que les touristes ne doivent pas voir, ce sont des hélicoptères, au-dessus de cette forêt primaire, transportant une cargaison qui a pour but, une fois relâché, de provoquer des incendies : des bombes de napalm (http://bit.ly/1mEVWzf). Une méthode radicale, employée par l’industrie forestière, pour « nettoyer » le terrain. Et les feux peuvent durer plusieurs semaines.

    Mais à quel rythme ces forêts disparaissent-elles ?

    Ces forêts disparaissent pourtant sous les tronçonneuses et les bulldozers au rythme de 44 terrains de football/jour. En fait, ils détruisent les forêts anciennes et bien sûr, tout ce qui vit dedans.

    Et pourquoi détruit-on cette forêt ?

    Toutes les espèces typiques de la forêt primaire disparaissent pour être converties en plantation industrielle. Ils détruisent des arbres centenaires, comme les eucalyptus de Tasmanie. Les plus beaux spécimens se trouvent dans la Vallée des géants. Ils peuvent atteindre 130 mètres de haut et sont, avec les séquoias, les plus grands arbres du monde. La canopée abrite des plantes rares qui ont fasciné les explorateurs français. L’amiral français D’entrecasteau a décrit au 18e siècle la noblesse de cette forêt et la façon dont les aborigènes vivaient dans certains eucalyptus, pour se protéger des intempéries. Ce sont ces eucalyptus qui intéressent l’industrie du bois, pour leur fibre et leur volume.

    En survolant le secteur, on voit des coupes à blanc, formant des cicatrices dans le paysage. Plus de 90 % du bois coupé part vers le Japon pour fabriquer du papier. Ainsi finissent les géants de Tasmanie, en particule de bois pour l’industrie du papier. Depuis une trentaine d’années, de grandes compagnies exploitent intensivement la forêt publique et privée. Elle coupe, puis brûle tout en automne. Au printemps, elle plantera des espèces étrangères à croissance rapide et au tronc bien calibré pour les machines. En attendant, c’est la désolation.

    (...) En 2004, près de 100 000 animaux ont été retrouvés empoisonnés. L’industrie utilise le 10-80, un agent chimique mis au point par les nazis. Quand la forêt disparait, c’est toute la biodiversité qui périt avec elle. Ici, 300 millions d’années d’évolution ont été anéanties en moins de trente ans.

    Lire la suite et voir les photos du carnage au http://bit.ly/1lEhMFG

    Plus qu’une simple déforestation, c’est la destruction de tout ce qui y vit!

    Voici ce que le sénateur australien Bob Brown a récemment déclaré au sujet de ce qui se passe là-bas...

    « La forêt ici est une cathédrale. L’industrie forestière se comporte comme des Vikings dans une cathédrale. Ils ne perçoivent pas la beauté, ils ne voient pas l’or, l’esprit de cette forêt. Ces hommes viennent avec des machines et détruisent tout pour une seule raison : l’argent. Nous perdons toute la connaissance, la beauté, notre mission de transmettre cette forêt aux générations futures. Si nous ne pouvons le faire ici, en Australie, dans un pays qui a la chance d’être riche, comment pouvons-nous demander aux peuples d’Amazonie, d’Indonésie ou d’Afrique de protéger leur forêt ? »

    Il y a des chiffres qui effraient. Dans le monde chaque minute 28 hectares de forêts sont détruits. Par année, c’est l’équivalent d’un pays comme la Grèce. Lorsque l’on consomme du papier, il faut toujours penser que cette matière était un arbre avant et toujours se demander est-ce que je gaspille la nature?

    C’est donc important de faire des efforts et d’être conscient à quel point nos besoins immédiats et futiles peuvent détruire ce que la nature a mis des millions d’années à bâtir.

    Peut-être que les livres numériques, n'exigeant la destruction d'aucun arbre, ont-ils du bon après tout...

    « NOS PENSÉES AFFECTENT NOTRE SANTÉ...IL FAUT CHANGER...! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :